La Rochelle 51 – Section 27 : le vice-champion d’Europe vainqueur

[ad_1]

25e journée de TOP 14

Malheureux perdants de la finale de Champions Cup de samedi dernier, les Rochelais ont transformé la frustration en levier de motivation pour confirmer leur place dans le prime 2 du championnat, synonyme de qualification directe en demi-finale. Deux tableaux différents, deux niveaux d’écart également entre le Stade Rochelais et la Part.

Si Antoine Hastoy ouvre le rating d’une pénalité (4’ 0-3), les Rochelais répondent aussitôt d’un essai de leur 2e ligne Mathieu Tanguy (5’ 7-3), le 1er d’une longue série de 7 réalisations. Nos Palois recollent pourtant au rating dans la foulée grâce à une longue course de Clovis Le Bail après un contre sur un coup de pied à suivre (12’ 7-10). Plisson redonne l’avantage aux siens d’une pénalité avant que le pageant offensif des Maritimes ne débute. Alldritt (18’ 15-10) puis Liebenberg (30’ 25-10) font décoller le rating en faveur des locaux en faisant parler leurs qualités et en profitant d’erreurs défensives paloises. Bien servi par Antoine Hastoy, Vincent Pinto parvient à conclure un temps fort des Béarnais dans les 22m de La Rochelle (34’ 25-15). Juste avant la pause, Keer-Barlow alourdit la word (40’ 32-15) et Giovanni Habel-Kuffner fait les frais de l’indiscipline paloise en écopant d’un carton jaune (plaquage haut).

sr sp resume01

Alldritt double la mise (55’ 39-15) mais la Part ne se laisse pas abattre et c’est Maks Van Dyk qui plante le 3e essai Vert et Blanc (59’ 39-20) après une pénalité vite jouée par Fisi’ihoi. Si la victoire rochelaise se précise de plus en plus au fil de la rencontre, le bonus offensif n’est pas encore acquis. Il le redevient avec ce 6e essai de Sweetnam (62’ 44-20) mais est de nouveau perdu avec l’essai de Tuimaba auteur d’un beau numéro dans la défense rochelaise (73’ 44-26). La vista des Charentais fait le reste et l’ultime essai de Sweetnam leur offre le tant désiré bonus offensif (78’ 51-27).

sr sp resume01

« Le rating est dur mais lucide. Nous prenons des factors trop facilement à trigger d’imprécisions methods. » reconnaissait Sébastien Piqueronies après le match. Le vice-champion d’Europe a démontré la classe d’écart qui sépare les deux formations. Pour nos Palois, rien n’est encore perdu et le barrage est encore évitable. L’ultime journée de TOP 14 sera décisive…

Pictures : Xavier Leoty / AFP / Getty Pictures













Rating ultimate : 51-27

Mi-temps : 32-15

Essais

– Tanguy (5′)
– Alldritt (18′, 56′)
– Liebenberg (29′)
– Keer Barlow (40′)
– Sweetnam (61′, 77′)

– Le Bail (10′)
– Pinto (34′)
– Van Dyk (58′)
– Tuimaba (72′)

Transformations

– Plisson (6′, 30′, 40′, 57′, 78′)

– Hastoy (11′, 73′)

Pénalités

 – Plisson (14′, 24′) – Hastoy (4′)

Cartons jaunes

  – Habel-Kuffner (38′)
– Pesenti (53′)

Équipes

1. Wardi (53′ Priso)
2. Bourgarit (45′ Bosch)
3. Atonio (45′ Joly)
4. Sazy (cap) (53′ Lavault)
5. Tanguy (66′ Tanguy)
6. Liebenberg (41′ Kieft)
7. Gourdon
8. Alldritt
9. Kerr-Barlow (59′ Le Bail)
10. Plisson
11. Retière (75′ Favre)
12. Favre (66′ Lafon)
13. Rhule
14. Leyds
15. Dulin (53′ Sweetnam)

16. Bosch
17. Priso
18. Lavault
19. Kieft
20. Le Bail
21. Lafon
22. Sweetnam
23. Joly

1. Fisi’ihoi (78′ Bordenave)
2. Lespiaucq (cap) (19′ Rey)
3. Corato (41′ Van Dyk)
4. Pesenti (63′ Metz)
5. Metz (41′ Philip)
6. Tagitagivalu (41′ Ramsay)
7. Habel-Kuffner (56′ Tagitagivalu)
8. Whitelock
9. Le Bail (57′ Daubagna)
10. Hastoy
11. Tuimaba
12. Vatubua
13. Manu
14. Pinto (57′ Fumat)
15. Mogg (47′ Jantjies)

16. Rey
17. Bordenave
18. Philip
19. Ramsay
20. Daubagna
21. Jantjies
22. Fumat
23. Van Dyk (69′ Corato)

[ad_2]

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *